melancholia

Please, put me to bed and turn down the light.

Samedi 15 septembre 2012 à 20:55

http://melancholia.cowblog.fr/images/G125278b.jpg


Un appart' à deux. Tes bras. Ta présence. Ta main qui vient se loger dans la mienne et qui me caresse doucement les doigts. Les dessins-animés et un bol de céréales le matin. Des "Si tu disparais, je suis plus rien." Ton sexe au fond de ma gorge, au fond de moi. Et nos gémissements.

Les visites de tes parents.

Je prends mon café noir et je me fais les ongles en petite culotte sur le canapé. Du vernis noir comme l'ébène. Et tu me regardes, ébahis.

Ta chambre. Et puis la mienne.

Tu parles longuement et je te regarde avec des étoiles dans les yeux. Et je te dis :
" - Je t'aime.
- Mais pourquoi tu me dis ça ?
- Pour que tu le saches. Si jamais je meurs dans la minute."


Il reste un problème, Loulou. Tu m'aimes toujours pas.
Je suis ta maman. Ta psy. Ta pute.
Ta colocataire.
Je suis pas ton amoureuse.
Je suis juste ta meilleure amie.

Faudrait pas que t'oublie qu'on est pas éternels.



Par eclat-de-reves le Samedi 15 septembre 2012 à 21:17
Ma question va surement te paraitre naïve mais.. comment tu sais qu'il ne t'aime pas?

Vous vivez ensemble, vous couchez ensemble, vous êtes tendre l'un pour l'autre, où est ce que tu vois qu'il ne t'aime pas?

Ma question si naïve attend une réponse très sérieuse, avec beaucoup de sérieux. Imagine une jeune femme qui a vécu la même chose, sans que les mots soient dits et qui attend d'une autre qu'elle lui explique comment elle le voit, elle, sans que les mots soient dits. Ou alors, ils le sont?

C'est tellement bizarre, tout çà. On vit comme des amoureux et pourtant, l'autre ne nous aime pas. Pourquoi? Comment fait-il pour résister, au juste?

J'attends donc.. Si tu veux bien tenter d'éclairer ma lanterne.
Par eclat-de-reves le Samedi 15 septembre 2012 à 21:28
...

Comment ils arrivent à vivre tout çà sans rien ressentir alors? C'est un truc qui me.. dépasse.
Par eclat-de-reves le Samedi 15 septembre 2012 à 21:35
J'ai l'impression que tu me racontes mon histoire. Et avec çà, est ce qu'on grandit vraiment? Est ce qu'on regarde ailleurs ou est ce qu'on espère, qu'à force de câlins et de tendresses, il arrive à nous aimer?
 

Ajouter un commentaire

Note : melancholia n'accepte que les commentaires des personnes possédant un compte sur Cowblog : vous devez obligatoirement être identifié pour poster un commentaire.









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://melancholia.cowblog.fr/trackback/3206388

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast