melancholia

Please, put me to bed and turn down the light.

Vendredi 11 mai 2012 à 20:25




J'aurais pu écrire la beauté de la vie, la beauté de vos sourires et les bonds de mon coeur quand j'appercevais vos visages. J'aurais pu écrire cette triade du bonheur avant qu'elle ne se transforme en triangle anguleux qui me perce l'estomac. J'aurais pu écrire la stabilité que je goûtais avec vous, les piliers de mon monde, la joie et l'envie de vivre à genoux devant vous.

On était trois. Toi, elle et moi. On était trois et je vous aimais l'un comme l'autre. Mon soleil et ma lune. Mes étincelles dans l'obscurité. Toi un peu plus fort, un peu moins bien, un peu comme il fallait pas, comme j'avais pas le droit. Elle comme ma soeur, ma vie, mon âme.

Avant que mon monde flanche. Avant que je découvre ce qui se passait dans mon dos.

Tu l'aimes comme ta vie, depuis des mois, depuis que tu m'as refusé ce baiser ce soir là. Elle ne te veut pas. Tu l'aimes comme ton souffle et moi... Moi je m'enterre sous cette mascarade. Je hurle et je pleurs. Mes entrailles se déchirent. C'était Elle, cette fille. C'était Elle...

Respirer. Penser à respirer. Vomir.

Disparaitre.

Par cumulus le Mercredi 30 mai 2012 à 18:31
La douleur d'un coeur qui se morcelle est terrible. Il n'y a pas de mots pour rassurer ceux qui ont la maladie d'amour, pas de mots pour les apaiser. Je voudrais juste te dire que l'Amour doit être vécu à deux. On doit donner, mais aussi recevoir. Sinon c'est une relation d'injustice. Ce que je dis ne changera rien, parce que tu l'aimes comme un soleil, comme tu le dis dans ton article, il prend toute la place dans ton champ de vision, il est omniprésent et il t'est essentiel. Mais ce n'est pas juste, non, ce n'est pas juste du tout. Tu mérites toi aussi d'être le soleil de quelqu'un.
Par get-over-it le Samedi 14 juillet 2012 à 14:51
Je me reconnais tellement dans ce texte, sauf que dans l'histoire j'étais elle. La plus grande erreur que j'ai faite jusque là. J'aurais jamais du. Je les ai perdu tous les deux, et ils me manquent tellement.
C'est sans doute pas très compréhensible ce que je te dis là, mais au fond ça fait quand même de bien.
 

Ajouter un commentaire

Note : melancholia n'accepte que les commentaires des personnes possédant un compte sur Cowblog : vous devez obligatoirement être identifié pour poster un commentaire.









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://melancholia.cowblog.fr/trackback/3184987

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast