melancholia

Please, put me to bed and turn down the light.

Samedi 3 août 2013 à 23:56



J'étais heureuse jusqu'à ce qu'il parte.

                  Qu'il parte et qu'il m'oublie.

                                  J'étais heureuse, j'vous jure.




Un chez nous. Ta présence. Des nuits dans tes bras. C'était le bonheur. Juste cette peur au ventre constante. Faudrait pas qu'il tombe amoureux. Mais des rires, des sourires qui venaient l'atténuer, jusqu'à ce qu'elle disparaisse presque complètement. Et pourtant, toujours en veille. Faudrait pas qu'il tombe amoureux.

Alors, j'vous jure. Moi j'étais heureuse. Jusqu'à ce que j'en vois une autre à chaque sms sans réponse. J'étais heureuse. Jusqu'à ce que j'en vomisse d'angoisse.



Putain.



Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire

Note : melancholia n'accepte que les commentaires des personnes possédant un compte sur Cowblog : vous devez obligatoirement être identifié pour poster un commentaire.









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://melancholia.cowblog.fr/trackback/3247381

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast